São Miguel

Nature

L’île verte

Le profil de São Miguel est marqué par deux zones montagneuses séparées par une plateforme de basse altitude. Appelée Île verte, son paysage est caractérisé par de vastes prairies et des taches de forêt, implantées dans les vallées creusées par les rivières et dans des zones d’accès difficile. Le cryptomère se distingue parmi les espèces sylvicoles, et il atteint de grandes dimensions dans de denses forêts qui font partie de la carte postale de São Miguel. La flore originelle résiste dans de petits noyaux, où des espèces natives et endémiques telles que la bruyère des Açores, la morella faia, le laurier des Açores et le houx servent d’abri à un oiseau singulier, le priôlo, et aident à composer une palette de différents tons de vert s’étendant à l’horizon.

Paysages Volcaniques

C’est à São Miguel que demeurent les grands lacs des Açores, logés dans des cratères volcaniques aux dimensions kilométriques. La plus emblématique réside à Sete Cidades, lieu de légendes et de mythes qui mérite bien son belvédère appelé « Vue du roi » (Vista do Rei) : l’apparition des deux lacs, l’un vert et l’autre bleu, jumelés par les arches d’un pont, est d’une noblesse qui invite à la contemplation. L’enchantement se poursuit avec le lac de Fogo, qui montre un caractère plus sauvage. Dans le volcan de Furnas, le lac occupe une position privilégiée et se distingue par son extension, entourée par une végétation luxuriante et extravagante, qui vaut bien le surnom de « val joli » (Vale Formoso) donné à cette zone de São Miguel. Mais le cortège des lacs se poursuit, tant dans la zone de la Serra Devassa que dans la partie centrale de l’île : Santiago, Rasa, Canário, Éguas, Empadadas, Congro, São Brás… avec la certitude qu’il y aura toujours un lac de plus à découvrir.

Des enfilades de petits cônes volcaniques et des extensions de terre verte ondulante qui se terminent abruptement dans le bleu de la mer : c’est de ce type de sensations que se nourrit la majorité des miradors de São Miguel. D’où l’on peut voir parfois des îlettes qui ponctuent la côte, comme dans le cas du magnifique îlot qui encadre Vila Franca do Campo. Ou encore de l’îlot de Mosteiros, glorieux au coucher de soleil et lorsqu’on le voit de la lointaine Ponta do Escalvado. Dans le Nord-Est à la végétation exubérante, les miradors possèdent des jardins et sont équipés pour que l'on y prépare des repas tandis que l’on jouit de panoramas exceptionnels. Comme celui que le mirador de Lomba do Cavalheiro offre aux spectateurs : une ample vue sur tout le cratère de Povoação et ses fameuses sept collines.

Les piscines naturelles d’eaux chaudes constituent l’un des prodiges de la nature à São Miguel, offertes « à la carte » sur un menu diversifié. Spectaculaires, à Caldeira Velha, où un fil d’eau translucide court sur des veines ocre vif incrustées dans une roche noirâtre. Majestueuses, telle la piscine d’eau ferrugineuse brune du Parc Terra Nostra, entourée d’un jardin botanique sans pareil. Cachées, à Poça da Beija, avec leur eau cristalline et leurs boues tonifiantes. Tranquilles, dans l’historique établissement thermal des Caldeiras da Ribeira Grande, qui date de 1811 et est entouré d’un bosquet et de prés laissant échapper des fumerolles. Époustouflantes, à l’hydropole de Furnas, abri de dizaines de sources thermales, de fumerolles et d’eaux gazeuses, qui la transforment en une mecque du thermalisme mondial et en une fabrique d’embouteillage virtuel.

Bande Côtière

De hautes falaises couvertes de forêts vertes, des pointes de basalte noir qui pénètrent jusque dans la mer, des promontoires et de douces baies, des fajãs (plaines littorales d’alluvions) qui imposent le respect et d’innombrables plages de sable volcanique gris, sont autant de coups de pinceau de la bande côtière de São Miguel, qui méritent un regard et une visite sans hâte aucune.

Sur la côte sud, des plages comme celles de Pópulo, Vinha da Areia et Ribeira Quente sont très fréquentées et invitent aux baignades. Mais si vous préférez un contact plus intime avec la nature, les plages d’Amora, de Viola, de Lombo Gordo ou de Mosteiros, parmi tant d’autres, vous attendent. Entre des pointes de roche noire, des solariums et la mer cristalline, des piscines et des fosses naturelles se découvrent en divers points de l’île : Capelas, Calhetas et Lagoa parmi d’autres. Et, à Ponta da Ferraria, comme la cerise sur le gâteau, la mère Nature se charge de réchauffer l’eau de la mer avec des eaux thermales volcaniques, et offre une thalassothérapie atlantique en un environnement naturel unique.

Entre Povoação et Furnas, Nordeste et Água Retorta, et chaque fois que le relief accidenté et escarpé s’achève en d’imposantes falaises côtières, explorez les sentiers de randonnée pédestre qui depuis des temps immémoriaux établissent la communication entre les hameaux et les petites villes plantées le long de la côte.

Saillants