São Miguel

Patrimoine

Architecture

Le centre urbain de Ponta Delgada, qui se développe autour d’une baie naturelle et des trois arcs des portes de la ville, est notable de par la quantité d’églises et autres édifices religieux. Parmi eux, l’église matrice, de style baroque, de São Sebastião et l’église de Todos os Santos sont remarquables dans ce voyage architectural.

Au centre de Ribeira Grande, le jeu chromatique entre la blancheur du mortier et la sombre pierre de taille, de basalte ou d’ignimbrite, est particulièrement représentatif. Un tel contraste se retrouve dans les églises, comme celle de Nossa Senhora da Estrela, munie d’un singulier clocher noir et à laquelle on accède par un escalier monumental. Mais on le retrouve encore dans le pont aux huit arches de la ville, ou dans les manoirs aux balcons de fer forgé.

Les moulins à eau témoignent de temps révolus et se retrouvent en divers points de l’île. À Ribeira dos Caldeirões, dans le conseil de Nordeste, existe un élégant exemplaire restauré, qui s’encadre dans la beauté naturelle de la cascade et de la rivière du même nom.

Culture

Des symboles nationaux sont nés à São Miguel, comme le poète Antero de Quental (1842-1891) et l’homme politique et essayiste Teófilo Braga, élu président du Portugal en 1915. La poétesse Natália Correia (1923-1993), femme de haute stature culturelle, civique et politique, a écrit les paroles de l’Hymne officiel des Açores, où l’on chante : « D’un destin brillamment réalisé / Nous cueillerons plus de fruits et de fleurs / car tel est le sens sacré / des étoiles qui couronnent les Açores ». En peinture, se détachent les toiles de Domingos Rebelo (1891-1975), auteur du fameux tableau « Les Émigrants ». En sculpture, les œuvres de Canto da Maia (1890-1981) ont une particulière importance. Le musée Carlos Machado, installé au couvent de Santo André, à Ponta Delgada, est un vaste trésor de la culture açorienne, avec ses importantes collections d’art, d’ethnographie régionale, de jouets, d’art sacré et d’histoire naturelle.

 

Artisanat

La céramique et la poterie ont une tradition ancestrale. À Vila Franca do Campo, l’argile est utilisée pour des pièces rustiques adaptées à un usage quotidien. À Lagoa, la céramique a une valeur décorative, avec ses dessins où prédomine le bleu. À Ribeira Grande, on peint encore à la main des panneaux d’azulejos.

De la tradition agricole, viennent les ravissantes poupées en feuilles de maïs, qui reproduisent les costumes traditionnels. Et de la pêche, sont nées les délicates fleurs en écailles de poisson qui permettent de composer des ensembles floraux miniature.

Saillants

Lieux à Visiter