L'archipel

  • Barreiro da Faneca, connu aussi sous le nom de « Désert rouge », à cause de ses argiles rouges formées de pyroclastes
  • Îlots de Mosteiros, qui ont donné leur nom (Monastères) au bourg voisin
  • Algar do Carvão — cavité volcanique de près de 100 mètres de profondeur
  • Furna do Enxofre, imposante caverne lavique contenant un lac intérieur
  • Fajã dos Cubres, sa lagune riche en crevettes et quelques îlettes utilisées pat les oiseaux de mer lors de la nidification
  • Réserve naturelle de Caldeira, un des lieux où se maintient la flore primitive
  • Gruta das Torres, le plus long tube lavique des Açores
  • Cascade du Poço do Bacalhau
  • Prés délimités par des hortensias

Nature

Géologie

Situées dans la zone d’interaction des plaques tectoniques euro-asiatique, nord-américaine et africaine, les îles de l’archipel des Açores sont toutes d’origine volcanique. Au fil des millénaires, éruptions et séismes ont créé un territoire avec une caractéristique commune : la marque du volcan. Mais chaque île possède une identité propre : les fossiles de Santa Maria, les lacs de São Miguel, les grottes de Terceira, les cônes de Graciosa, les fajãs de São Jorge, la montagne de Pico, le volcan de Capelinhos à Faial, les cascades de Flores et le Caldeirão de Corvo constituent des impressions digitales que l’on ne peut confondre. Voyager aux Açores, c’est découvrir neuf îles où un unique code génétique a fini par créer des traits bien distinctifs.

Environnement

La longue liste de parcs naturels, de zones protégées, d’espèces de flore et de faune au statut de protection, de réserves forestières, de géo-paysages et de sites d’intérêt géologique, est garante de la défense d’un patrimoine naturel inestimable. En reconnaissance de ces efforts, les Açores sont considérées comme un sanctuaire de biodiversité et de géodiversité, et l’une des meilleures destinations pour la pratique d’un tourisme de nature.

Flore

Les premiers colonisateurs de l’archipel ont découvert des exemplaires de genévriers, de bruyères, de lauriers, de bois-blanc et de sanguinho, parmi plusieurs dizaines d’espèces endémiques que l’on peut encore observer aujourd’hui dans les îles des Açores. Au fil des siècles, l’homme a ajouté de nouveaux contours au paysage. Adoptés par un climat bienveillant, des arbres comme le cryptomère, l’araucaria et le metrosidero sont devenus une partie importante du paysage açorien, où ne manque ni le bleu ni le rose des hortensias.

Faune

L’archipel est l’habitat naturel d’espèces d’oiseaux tels que le milan, le puffin, la sterne, le pigeon ramier et le merle noir. Dans la Serra de Tronqueira, à São Miguel, le priôlo a un statut de protection particulier, en raison de sa rareté. Dans le ciel des Açores, vole l’unique mammifère endémique des îles : la chauve-souris. Un large éventail d’espèces d’oiseaux marins migrateurs choisit le sol açorien pour se reposer des longs voyages intercontinentaux.

Dans l’océan Atlantique, la vie se diversifie en plus de deux dizaines d’espèces de dauphins et de baleines qui résident ou croisent les mers des Açores. D’abondantes colonies de mollusques, de crustacés et de poissons complètent une extraordinaire diversité aquatique.