Bird Watching

Images

Les Açores sont connues à travers le monde comme une destination pour l’observation de certains groupes d’espèces d’oiseaux. Grâce à leur position centrale dans l’océan Atlantique, on peut y observer plusieurs espèces migratrices qui apparaissent de temps à autre à l’occasion de changements de route migratoire, dus principalement aux intempéries. On peut observer encore des oiseaux de mer qui nidifient aux Açores, ainsi que des espèces et sous-espèces endémiques.

Outre le priolo (Pyrrhula murina), l’un des oiseaux les plus rares d’Europe, endémique d’une zone très réduite de l’île de São Miguel, et de l’océanite de Monteiro (Oceanodroma monteiroi), un des oiseaux de mer les plus rares d’Europe, endémique des îlots proches de Graciosa, soulignons le serin des Canaries (Serinus canaria), espèce exclusive de la Macaronésie, et plusieurs sous-espèces comme le pinson (Fringilla coelebs moreletti), le roitelet (Regulus regulus azoricus, R. r. sanctaemariae, R. r. inermis), le pigeon ramier des Açores (Columba palumbus azorica) et le milan (Buteo buteo rothschildi).

Les Açores offrent aussi les populations de nidification les plus importantes à niveau mondial de puffins cendrés (Calonectris diomedia borealis), et de sternes de Dougall (Sterna dougallii).

Dans son ensemble, l’archipel a environ 30 espèces qui y nidifient, et le nombre d’espèces occasionnelles qu’on y a observées et enregistrées approche de 400, dont certaines extrêmement rares et nouvelles pour le Paléarctique occidental.

On peut se livrer à l’observation d’oiseaux dans toutes les îles, mais signalons São Miguel et Graciosa pour l’observation des espèces endémiques, Terceira pour l’observation de mouettes et de limicoles d’origine néarctique et paléarctique, ainsi que Flores et Corvo pour l’observation de passériformes américains, outre les espèces déjà mentionnées.

Trouver un spécialiste