Volcan de Capelinhos — Son éruption a duré un an, et donné à Faial 2,4 km2 de terre supplémentaires
Vue sur la baie de Porto Pim et sur Horta, du Monte da Guia
Almoxarife et église Nossa Senhora da Graça

Géographie

Avec 19,8 kilomètres de longueur et 14 kilomètres de largeur maxima, les 173,1 km2 de la superficie de Faial offrent un contour vaguement pentagonal. C’est la troisième île de l’archipel en termes de population, avec 15 629 habitants (données de 2008). Elle fait partie du groupe central, et c’est le sommet le plus occidental de ce que l’on appelle les « îles du triangle », qui comprennent aussi São Jorge et Pico, distante de 6 km. Le point le plus élevé de l’île, à 1043 m d’altitude, est situé à Cabeço Gordo, dans la zone de Caldeira, à 38°34’34’’ de latitude nord et 28°42’47’’ de longitude ouest.

Histoire

On présume que la découverte de l’île a eu lieu après l’établissement de la carte de Terceira. Son nom semble dû à l’abondance de morella faya qui s’y trouvait. Les premiers colons officiels, d’origine flamande et portugaise, ont dû arriver autour de 1465, pour une expédition en quête d’étain et d’argent qui n’a pas abouti. Deux ans plus tard, le noble flamand Josse Van Huertere retourne à Faial et, attiré par la fertilité des sols, en devient capitaine-donataire en 1468. Avec l’autorisation du roi Dom Afonso V, il fait venir des Flandres de nouveaux colons, qui s’établissent tout d’abord à Vale dos Flamengos, puis à Horta.

Ces étrangers à l’île y introduisent la culture du pastel des teinturiers. Les exportations de cette plante, ainsi que de blé, représentent, pendant deux siècles, les principaux supports de l’économie de Faial. L’occupation espagnole de 1583 et les attaques des corsaires, surtout français et anglais, marquent une période de dilapidation du patrimoine et de la richesse de l’île. L’éruption volcanique de 1672-1673 provoque elle aussi une forte destruction dans la zone nord-ouest de l’île.

L’accalmie du XVIIe siècle, après la Restauration, fait figure de havre. Horta se transforme en entrepôt de la navigation entre l’Europe et le continent américain, grâce aux conditions qu’offre sa baie et à la valorisation de l’exportation du vin produit à Pico. Celui-ci, de même que le vin et l’eau-de-vie provenant de São Jorge et de Graciosa, est commercialisé dans le royaume, en Europe et dans les colonies britanniques. Au XVIIIe siècle, l’île participe aussi au cycle de production et d’exportation d’oranges, source d’enrichissement de l’archipel. Le port de Horta vit une époque dorée, et sert d’escale de réapprovisionnement aux vapeurs qui croisent l’Atlantique et à la flotte baleinière nord-américaine.

Au milieu du XIXe siècle, des maladies déciment les vignes et les orangeraies en l’espace d’une décennie. Mais grâce à sa localisation, l’île se transforme en un centre névralgique de télécommunications. La transmission d’informations entre l’Amérique du Nord et l’Europe s’effectue au moyen de câbles télégraphiques sous-marins amarrés à Horta, où le premier réseau est inauguré en 1893. Successivement, diverses compagnies internationales installent des câbles sous-marins intercontinentaux passant par l’île. Et Faial acquiert une nouvelle dimension au tout début du XXe siècle, avec la construction de l’Observatoire météorologique à Horta, achevée en 1915.

L’aviation elle aussi utilise la position privilégiée de Faial, comme lieu d’escale des premiers hydravions qui traversent l’Atlantique nord : c’est juste après la Première Guerre Mondiale, en 1919, que le premier d’entre eux s’arrête à Horta. Au cours des années 30 et 40, d’importantes compagnies d’aviation allemande, britannique, française et nord-américaine choisissent l’île comme lieu d’amarrage de leurs hydravions.

La mise à profit de ce privilège géographique se maintient encore de nos jours. La marina de Horta, inaugurée en 1986, est l’un des ports d’abri les plus fameux du monde. Avec l’instauration du système autonomique, Horta est devenue le siège du Parlement régional des Açores, et a suivi les changements économiques régionaux, en développant le secteur tertiaire au détriment des deux autres.





Furnas Top 5 des Lieux de Tourisme Volcanique du MondeAçores Top 10 des Meilleures Vacances D'Été au Monde par National Geographic TraL'Île Pico a un des 8 Meilleurs Sentiers du Monde